lundi 28 juin 2010

La magie sexuelle des illuminati

Magie sexuelle illuminati

Toutes les magies du monde utilisent le sexe directement ou indirectement car la pensée à caractère sexuel est l'une des formes de pensée les plus puissantes et des plus intenses qui soit. Le monde est gouverné par le désir sensuel.

Un grand initié illuminati, Pascal Bewerly RANDOLPH en a posé les bases dans un livre magistral intitulé : MAGIA SEXUALIS considéré comme le seul véritable ouvrage tantrique occidental.
Le Docteur P.B RANDOLPH est né en 1925 à New York, d’une mère africaine. Après avoir terminé ses études de médecine, héritier de la tradition magique de la terre d’Afrique il fut initié de la fraternité de Louxor, et fonda la première fraternité Rose Croix aux USA.
Le président américain Abraham LINCOLN fut un de ses disciples les plus convaincus.
En 1870 il fonda la Fraternité d’Eulis, dans la lignée des écoles de mystères d’Eleusis de la Grèce antique (voir notre premier post du 16 janvier 2010).


La volition sexuelle (à propos de l’art de la volition, voir notre post du 24 janvier 2010)
L'accouplement de deux êtres de sexe opposé répond au besoin fondamental de l'union des deux forces contraires . Il existe un monde physique et matériel et un autre, psychique et mental. En conséquence la véritable union d'un homme et d'une femme doit s'établir aussi sur les deux plans, le plan physique et le plan mental.
Le courant mental est extraordinairement intense durant l'accouplement, particulièrement juste avant l'éjaculation et l’orgasme qui apaisera l'individu, la pensée est à ce moment là, au paroxysme de son intensité.
L'objet, le désir, le vœu doit être formulé et imaginé nettement avant, pendant et après l'acte d'amour par périodes très intenses de deux secondes en respectant les étapes de la pensée volitive. Particulièrement au moment de l'éjaculation, c'est à ce moment que vous devez visualiser fortement votre désir, votre vœu.
Les trois positions essentielles de la volition sexuelle
En fait, toutes les positions d'accouplement sont valables, (même la position habituelle dite du missionnaire) car c'est votre pensée, votre volition qui opère et non pas votre corps de chair
Néanmoins, 3 positions donnent plus de force à la pensée de l'opérateur ou de l'opératrice ou des deux partenaires.

Position N° 1

Dite vulgairement "par-derrière" si c'est l'homme (en noir) qui pratique l'opération sans que la femme soit au courant. Cette position est très efficace pour projeter son désir dans les cercles extérieurs (ce désir peut aussi être une opération agressive contre quelqu'un)

Position N° 2


La femme (en rouge) assise sur l'homme. Une position recommandée si c'est la femme qui est l'opératrice.

Position N° 3

Si l'homme et la femme sont tous les deux opérateurs et donc au courant de l'opération magique qu'ils vont entreprendre et en accord complet.

Note : Il n'est pas envisagé ici les relations homosexuelles (masculines ou féminines) mais le lecteur homosexuel n'aura qu'à transposer en respectant les lois d'analogies.
 
Le Docteur RANDOLPH considérait que le sexe était la plus grande force magique de la nature et que l’accouplement devait être une " prière d’amour ".
Il affirmait que si un homme souhaitait ardemment une force ou une puissance et qu’il gardait ce souhait clairement depuis l’instant ou il pénétrait dans la femme jusqu’à l’instant ou il la quittait, son vœu serait comblé nécessairement !

1 commentaire:

  1. Au rhytme où l'humanité baise à tour de bras, à tour de nuits et de jours, au rhythme où cette Humanité a commencé à prôné la baise libre depuis quelques décennies, avec, bien sûr, des espèces d'illuminés qui prônent aussi la baise magique, on n'est pas encore sortis de l'auberge. Preuve que de toute façon, il n'y a rien de magique en cela, et que pour bien baiser et trouver le partenaire de ses rêves, il faut suivre avant tout ses désirs , les respecter et respecter les désirs de l' autre EN TOUTE SIMPLICITE AVANT TOUT , plutot que de tout INTELLECTUALISE.

    RépondreSupprimer