mardi 8 juin 2010

Le corps d’arc en ciel

illuminati du Tibet

Il paraît qu’au Tibet, certains moines qui pratiquent le Dzogchen, un état d’éveil total, terminent leur vie d’une façon extraordinaire.
En effet, à leur mort, ces moines laissent leur corps se résorber dans l’essence lumineuse des éléments qui l’ont créé. Leur corps physique se fond en lumière et finit par disparaître complètement !
Ce processus est connu sous le nom de " corps d’arc en ciel " ou " corps de lumière " car la résorption s’accompagne souvent de manifestations lumineuses spontanées et d’arcs en ciel.

Une personne qui sait être sur le point d’atteindre le corps d’arc en ciel demande qu’on la laisse seule, sans la déranger pendant sept jours. Le huitième jour, seuls demeurent les cheveux et les ongles, éléments impurs du corps.

Source : Le livre Tibétain de la Vie et de la Mort par Sogyal Rinpoché

1 commentaire:

  1. ça me fait penser à E=mC2 (en fait plutôt delta E= delta mC2 , càd la variation d'énergie est égale à la variation de masse multipliée par la vitesse de la lumiere au carré ...cours de 2° , 1ere ou terminale ).Je soupçonne l'inconcevable compassion de ces grands êtres pour expliquer qu' à chaque corps d'arc en ciel ce ne soit pas une totale mega explosion nucléaire ,qui produirait de vastes souffrances pour beaucoup d'êtres sensibles...Leur maîtrise est donc absolument parfaite , la puissante stabilité de leur méditation leur permet tous les exploits sauf celui de nous liberer...A nous de jouer ,donc,rapprochons-nous de ceux qui sont qualifiés pour nous donner les clés de notre auto-libération ,rapprochons-nous des enseignements des éveillés !

    RépondreSupprimer