samedi 19 juin 2010

Mani, l’illuminati iranien

Mani et les illuminati

Par dérivation et simplification du terme, on qualifie aujourd'hui de manichéenne une pensée ou une action sans nuances, voire simpliste, où le bien et le mal sont clairement définis et séparés.
C’est oublier un peu vite que cette religion fondée par Mani un Perse né en 216 de notre ère (maintenant l’Iran actuel) se propagea très rapidement depuis l’ancienne Babylonie jusqu’à Rome à l’Ouest et à l’EST, dans toute la Chine et le Tibet !


Le manichéisme est un syncrétisme de Bouddhisme, de Zoroastrisme et de Christianisme. Mani était persuadé d’être " le sceau des prophètes ", Bouddha, Zoroastre et Jésus. Le prophète Mahomet reprendra plus tard ce titre.

Elle est basée sur un dualisme absolu.
- D'un côté le royaume de la lumière, le royaume de la Vie divine.
- De l'autre le royaume des ténèbres, le royaume de la matière, le royaume des "morts" limité par l’espace / temps.
A l’origine, la lumière et les ténèbres coexistaient sans jamais se mêler. Mais suite à un événement catastrophique, les ténèbres envahirent la lumière. De ce conflit est né l’homme, son esprit appartient au royaume de la lumière et son corps, appartient au royaume des ténèbres
Le manichéisme détient le record peu enviable d’avoir été la religion la plus persécutée de toute l’histoire et dans tous les pays où elle s’était implantée.
Elle finit par disparaître assez rapidement en Europe et vers 1300 en Chine. Malgré toutes les persécutions, les enseignements de " la religion de la lumière " se perpétuèrent au sein des sociétés secrètes chinoises tandis qu’en Occident, les hérésies chrétiennes reprirent le flambeau dont le catharisme en fut le plus remarquable fleuron.

 
A l’origine, il y avait deux substances divisées par nature
Il y avait Dieu et la matière
La lumière et l’obscurité, le bien et le mal
En tout les plus contraires possibles
Au point de ne communiquer en rien
Bienheureux celui qui connaît les deux arbres
Et les sépare l’un de l’autre,
Et qui sait qu’il ne sont pas nés l’un de l’autre, issus l’un de l’autre
Et qu’ils ne sont pas non plus sortis d’une seule souche
Mani

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire