mardi 8 mars 2011

Comment les sectes utilisent les esprits

illuminati esprits

De nombreux scientifiques émettent l’hypothèse que notre mémoire se trouverait dans une autre dimension extérieure à notre cerveau ?
Notre environnement serait constitué d’un vaste espace mental qui contiendrait nos pensées, nos souvenirs, nos sentiments, nos vies antérieures ainsi qu’une multitude d’esprits, de fantômes, d’anges, de démons et autres entités (lire dans MAGIC PHOTON, le chapitre IV sur la pensée collective et les égrégores).

Ces égrégores ou formes pensées sont le produit d’une création mentale. Les peuplades (dites) primitives, les sorciers, les chamans, les occultistes et certains croyants les appelle aussi, entités, déités, démons ou bien encore esprits !
Ces esprits peuvent se manifester spontanément lors d’assemblées religieuses ou spirituelles et cela fait bien l’affaire du gourou ou des organisateurs de la réunion.
Il faut d’abord savoir que beaucoup plus d’individus qu’on ne pourrait le croire présentent des personnalités multiples. Dans un même corps cohabitent alors deux ou plusieurs personnalités distinctes qui s’opposent et souvent se combattent.
Bien heureusement, la plupart du temps ces troubles psychopathologiques restent en sommeil. Mais le problème, c’est qu’ils peuvent être facilement réveillés durant une réunion à caractère religieux ou spirituel à tendance fortement hystérique avec prières chantées voire hurlées, danses, incantations et invocations frénétiques etc.
Ainsi dans une telle assemblée où l’on invoquera indifféremment Dieu, Jésus, Krishna, Saint Machin ou Machine, Satan, l’esprit des ancêtres ou bien encore un quelconque égrégore issu d’une croyance collective, une personne influençable sous l’emprise de personnalités multiples entrera inévitablement en transe. On parlera alors de phénomène de possession.
Cette personne peut se rouler par terre, hurler, gémir, arracher ses vêtements, lancer des obscénités et même parler une langue qu’elle n’a jamais apprise ou s’exprimer dans un jargon incompréhensible. On appelle cela la glossolalie, c’est une déconstruction totale du langage.
Le plus étonnant c’est que ces phénomènes sont extraordinairement communicatifs et très vite d’autres participants sont eux aussi possédés.
Le responsable de la réunion profitera alors de l’événement pour procéder à un soi-disant rituel d’exorcisme destiné à expulser l’entité psychique qui s’est emparée des personnes en transe en invoquant bien sûr, " l’esprit saint " au nom duquel la réunion a été organisée.

Certaines sectes comme certains individus sont passés maîtres dans l’art de produire de telles manifestations. Les participants qui assistent à ces crises sont médusés. Ils sont alors convaincus de la nécessité d’être purifié de toutes ces " scories psychiques " qui les polluent et deviendront par la suite de parfaits et obéissants adeptes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire