vendredi 20 mai 2011

Affaire DSK, une question de drogue ?

Affaire DSK une affaire de drogue ?


"Jamais deux sans trois" dit le dicton !
Donc voici le troisième et nous l’espérons, le dernier post sur ce sujet d’actualité, la politique spectacle n’étant pas l’objet principal de ce blog.
Nous avons émis l’hypothèse d’un ensorcellement de DSK dans les deux posts précédents, hypothèse dont bien sur, aucun média n’osera parler : )


En voici une autre encore plus TABOU : l’utilisation régulière de la drogue dans les milieux politiques !


Faire de la politique à haut niveau c’est presque comme courir un marathon … tous les jours !
Le rythme est infernal, les journées démentes : meetings, conférences, réunions, apéros, dîners, déplacements, interviews etc.
Et c’est encore pire en période pré électorale !


Alors, comment tenir le coup quand on est plus tout jeune ?
Régime alimentaire strict sans alcool, jogging tous les matins, cures de remise en forme et d’amaigrissement, prise de médicaments dopants ou plus simple et moins contraignant … un peu de coke de temps en temps pour remettre la machine en route ?


Seulement voilà, si la prise de coke vous donne momentanément un sentiment de surpuissance et d’invincibilité, elle exacerbe tous les bas instincts de l’individu et peut vous " faire péter les plombs " et commettre une grosse connerie puis tout oublier (affaire DSK ?).


Le retour sur terre est alors très difficile, c’est la descente aux enfers (voir la mine déconfite de DSK à la première séance du tribunal ?).


Là encore, aucun média n’osera émettre cette hypothèse tant l’utilisation de la drogue dans les milieux politiques (et journalistiques) est étendue.


C’est même l’un des plus grands TABOUS de notre société bien pensante et politiquement correcte.


Voilà pour clore ce sujet. DSK est maintenant officiellement inculpé, c’est donc la preuve que l’accusation possède quelques " bonbons sérieux dans son sac ", la politique spectacle peut continuer et surtout la dégoulinade indécente de Saint Pognon avec des avocats dont le tarif horaire est plus que démentiel mais qui, fric oblige, sont capables de faire acquitter ou élire un " chimpanzé en rut ".


" L’idée que ce monde est une vaste farce cosmique me remplit de joie ! "
Henry Miller romancier américain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire