mercredi 11 mai 2011

Les textes dits sacrés et l’intégrisme religieux

livres sacrés



En première année de psychologie on étudie la propagation d’une rumeur et sa déformation une semaine seulement après sa création !
Que penser alors de tous ces textes réputés sacrés qui ont été écrits bien longtemps après la mort de la personne à l’origine de la publication de ces textes (qu’il soit déclaré fils de DIEU, prophète, éveillé, illuminé, etc.) ?


Note : De nos jours ceux qui communiquent avec l’au-delà ne sont plus qualifiés de prophètes, ni d’envoyés ou de messagers mais seulement de médiums ou de channels.
Bizarre NON : )


DES EXEMPLES :


- L’ANCIEN TESTAMENT, livre de base de la religion juive racontant principalement l’histoire de ce peuple est étudié très sérieusement par de nombreux historiens du fait religieux .
Ces exégètes ont pointé de nombreux emprunts à d’autres religions antérieures comme le mazdéisme et le zoroastrisme (on appelle ça en langage savant, du syncrétisme et en langage populaire, du plagiat ou du " copié-collé ").
 
- Le NOUVEAU TESTAMENT ou plus simplement les évangiles censés délivrer la parole du dénommé Jésus.
Et bien, sait-on que les paroles de Jésus ont été enfin couchées sur le papier que TRENTE ANS après sa mort !
Comment être alors sûr que ces évangiles rapportent exactement les propos du Christ ?
Quand en plus, on sait que ce livre appelé Bible a fait au cours des siècles, l’objet de nombreuses traductions et refontes par des centaines de scribes !
Là encore des emprunts à d’autres religions ont été pointés comme la date de naissance de Jésus le 25 décembre, date correspondant à la fête païenne du SOL INVICTUS, le soleil invaincu du culte de Mithra (voir notre post du 23/12/2010).
 
- L’ISLAM est moins problématique car il semblerait que le Coran ait été écrit du vivant de son auteur bien qu’il existe des divergences d’appréciations !
Il existerait plusieurs versions avant sa mise en forme finale mais disent certains, cela ne change en rien le message qui s'y trouve (paix, salut, amour…) ?
Il n’empêche que l’interprétation qu’en fait un Ben Laden est sensiblement différente de celle d’un sage soufi !


- L’HINDOUISME n’est pas lui aussi exempt de questions
Lisons par exemple ce qu’en dit Uppaluri Gopala Krishnamurti, l'éveillé impertinent
"Que l'Inde produise des gens comme moi, puis les proclame "illuminés" est la preuve qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette contrée. Si l'enseignement est faux, c'est que les maîtres sont faux. C'est la raison pour laquelle j'ai dû tout rejeter en bloc. Certes, j'ai pratiqué ce que disent les livres. J'ai étudié le vedanta, mais je l'ai rejeté par la suite, car il n'y a rien dedans. J'ai été confronté à quelque chose de radicalement différent de ce que j'avais été éduqué à croire, de ce que je pouvais penser, sentir et expérimenter."
 
- Et pour finir avec le BOUDDHISME, ce n’est seulement que SOIXANTE ANNEES après la mort de l’éveillé que son enseignement a été porté par écrit !
Primitivement en langue pâli puis traduit en sanskrit, du sanskrit en chinois, puis en tibétain, en japonais, en vietnamien etc, etc ! ! !
Le Bouddha s’il revenait, serait bien étonné de constater que son enseignement s’est transformé en religion, que sa vie est devenue une légende et que ses disciples ont créé une quantité d’écoles différentes, codifié, arrêté, établi des dogmes, des croyances, des pratiques, des exercices, construit des temples, des monastères, élevé des statues, brûlé de l’encens, transcrit puis récité sans fin ses paroles et finalement fait de lui un … DIEU !
.
Décidément l’être humain est vraiment incurable



: )
 



Le plus curieux, c’est que tous ces textes font l’objet d’une véritable vénération par leurs adorateurs dans laquelle la moindre réflexion ou la plus simple critique est absolument inimaginable !
A tel point que l’on se demande bien pourquoi la nature les a dotés d’une cervelle ?
Certains vont même jusqu’à les apprendre par cœur et en respecter scrupuleusement chaque mot, chaque injonction sans émettre le moindre doute ?
D’autres passent leur vie à lire et à relire ces textes, ergotent ou pinaillent des heures sur la place d’un mot voire, la place d’une virgule !
D’autres encore débitent un chapitre, une phrase, un verset, un épître, un couplet, une ligne, une citation à toute occasion ?
Ces gens qui ont perdu tout sens critique sont appelés intégristes et on les trouve dans toutes les religions.
Ce sont souvent des fanatiques dangereux prêts à tuer au nom de leur croyance persuadés d’aller immédiatement dans un hypothétique paradis dont ils n’ont absolument aucune preuve d’existence mais puisque c’est écrit dans leur livre : (
 
Plus effarant encore, c’est de trouver aussi des intégristes dans des religions qui considèrent que la création matérielle n’est pas d’essence divine (les créationnistes doivent alors sauter au plafond) mais au contraire, celle d’un mauvais dieu appelé démiurge (le dieu de l’ancien testament) comme la religion cathare !
Ainsi assiste-t-on a un renouveau cathare de gens qui se considèrent comme les seuls et les VRAIS Chrétiens de l’origine et qui eux aussi, lisent et relisent un seul évangile (celui de Jean) et quelques autres textes apocryphes sans mettre une seconde en doute la teneur de leurs documents ?



: (
 

A toutes ces aberrations un GNOSTIQUE affirme que ce n’est pas dans les livres que l’on trouve la vérité et le chemin qui y conduit mais dans son expérience personnelle.
A la basse croyance des obscurantistes, le gnostique répond :


Je ne crois pas, je SAIS


Traduction : Je sais qu’il n’y a de divin que la Lumière débordante d’Amour (et que tout le reste, anges, archanges, séraphins, esprits , dieux et autres noms découvrant à marée basse ne sont que des entités produites par le mental )

Pour conclure, voici une clé pour distinguer le bon grain de l’ivraie :


Là où il n’y a point d’humour, il n’y a PAS d’AMOUR 
: )
 
" La politique et la religion sont périmés,
le temps est venu pour la Science et la Spiritualité "
Sri Jawaharial NEHRU devant l’association Ceylanaise
pour l’avancement de la science. Colombo le 15 Octobre 1962 !
 
 

1 commentaire:

  1. Si l'enseignement est faux, c'est que le maître est faux. Et si les disciples sont mauvais, c'est que leur maître est mauvais.
    "Sacré" est le mot important. Il est même capital d'arriver à sacraliser un texte. Car cela signifie que l'on peut mettre l'être humain, à tout jamais, dans des formules. Alors c'est simple d'adorer, d'instituer des gribouillis.

    RépondreSupprimer