samedi 6 août 2011

Les EDITEURS FRANÇAIS SONT LAMENTABLES

Le dernier livre de Pascal Boniface, « LES INTELLECTUELS FAUSSAIRES », a d’abord essuyé quatorze refus d’éditeurs avant d’être enfin publié ?

Et pourtant Pascal BONIFACE est loin d’être un inconnu. Habitué des plateaux télé, particulièrement de l’émission « C dans l’air » présentée par Yves Calvi, directeur de l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit ou dirigé une quarantaine d'ouvrages ayant pour thème les relations internationales, les questions nucléaires et de désarmement, la politique étrangère française ou encore l'impact du sport dans les relations internationales.

Mais voilà qu’il lui prend la malencontreuse idée d’écrire un essai à tendance pamphlétaire qui gêne le Tout-Paris mondain si bien que tous les éditeurs bien en cours refusent de le publier ?

Quelle lâcheté !

Les éditeurs français sont devenus LAMENTABLES, hypocrites et faux culs (le terme exact est BIEN PENSANT voir notre post du 6 mai 2011). Ils ne se risquent plus qu’à éditer des auteurs bien vus des puissants ou des people qui n’ont rien à dire à part parler de leur nombril (et qui font écrire leur livre par des « nègres »).

PAUVRE EDITION FRANCAISE : (

Pas étonnant que moins de CINQ POUR CENT de l’édition française est traduite à l’étranger tant le niveau général est devenu médiocre.

Et dire que la France croit toujours être le phare culturel du monde sic !

PS : Le livre de Pascal BONIFACE enfin publié s'est déjà vendu à plus de 50 000 exemplaires. Il se place en numéro deux des ventes à la Fnac et dans le top 10 de L'Express. Bien fait pour tous ces éditeurs lèches culs et bien-pensants.

Pour info voici les faussaires que dénonce Pascal BONIFACE : Alexandre Adler, Caroline Fourest, Mohamed Sifaoui, Thérèse Delpech, Frédéric Encel, François Heisbourg, Philippe Val et … seigneur incontesté des imposteurs, l’inénarrable BHL (Bernard Henri Lévy)

: )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire