vendredi 7 juin 2013

Le formatage de nos soi-disant élites et la domestication du monde



On critique souvent l'endoctrinement et le lavage de cerveau pratiqué par de nombreux mouvements sectaires pour transformer leurs adeptes en esclaves dociles (privation de sommeil, restrictions alimentaires, récitations de prières interminables etc.).

Mais que penser du formatage des grandes écoles managériales type HEC, ENA (ou ANE ?), Sciences PO (ou pipo ?), ESSEC et leur adhésion sans retenue à l'économie dite libérale (loi du marché) ?
Voir l'hebdomadaire Marianne N° 841 (1er au 7 juin 2013) qui consacre un article à ce sujet

Et ce formatage ne s'opère pas seulement qu'en France !

Voici à titre d'exemple un séminaire de jeunes "élites" tenu dans un ranch des Etats Unis il y a quelques années.
NB : Seuls les noms ont été changés : )

Dans un ranch ultra moderne sont réunis les éléments les plus prometteurs des plus grandes entreprises des Etats-Unis pour assister à un séminaire très particulier.
En tout, une centaine de jeunes cadres de très haut niveau, diplômés des plus prestigieuses universités du pays. La quasi-totalité d’entre eux sont blancs, fils et filles de grandes familles très riches et WASP (White Anglo Saxons Protestants).

En face d’eux, assis derrière une grande table rectangulaire en bois massif, le maître des lieux prend la parole.

- Ladies et gentlemen, bienvenue dans le ranch de Monsieur Stonefeller qui nous l’a aimablement prêté pour ce week-end de brain storming consacré à ce que nous appelons l’engineering socio-économique.

La solution aux problèmes de notre époque requiert une approche impitoyablement franche, sans s'embarrasser de valeurs religieuses, morales, ou culturelles. Vous avez été sélectionnés pour ce séminaire en raison de votre capacité à regarder la société humaine avec une froide objectivité.

Je passe maintenant la parole à mon voisin assis à ma droite, Monsieur Teontiev, responsable du Harvard Economic Research Project que notre fondation a intégralement financé. Good Luck !


Un grand type maigre et chauve, habillé tout de noir se lève et prend le micro. Il sourit jusqu’aux oreilles alors que ses yeux restent étrangement froids et immobiles.

- Bonjour, je ne me présente pas, notre ami vient de le faire. J’entrerai donc immédiatement dans le vif du sujet à savoir, l’engineering économique c’est-à-dire l’analyse et la domestication de la société.
Dans l'intérêt du futur ordre mondial, de sa paix et de sa tranquillité, nous devons mener une guerre discrète avec des armes silencieuses contre le peuple avec pour ultime objectif, de déplacer l'énergie sociale et naturelle des masses indisciplinées et irresponsables vers les mains de quelques chanceux auto disciplinés et responsables, c’est-à-dire NOUS et les puissants intérêts que nous représentons.

Applaudissements soutenus dans la salle. Le grand maigre poursuit.

- L'objectif de toute recherche économique, telle qu'elle est conduite par les dirigeants du capital et des industries de biens et services, est l'établissement d'une économie totalement prévisible et manipulable.

Afin de parvenir à une économie totalement prévisible, les éléments des classes inférieures de la société doivent être soumis à un contrôle total, c'est-à-dire doivent être placés sous un joug, et assignés à un devoir social à long terme, depuis le plus jeune âge, avant qu'ils naient une opportunité de se poser des questions sur la véritable propriété des richesses.
Et pour parvenir à une telle conformité, la cellule familiale des classes inférieures doit être désintégrée au moyen d'un processus d'augmentation des préoccupations des parents.

Notre matinée sera donc consacrée à la qualité de l'éducation donnée aux classes inférieures qui doit être la plus pauvre possible, de telle sorte que le fossé de l'ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Avec un tel handicap initial, même de brillants éléments des classes inférieures n'auront que peu d'espoir de s'extirper du lot qui leur a été assigné dans la vie. Cette forme d'esclavage est essentielle pour maintenir un certain niveau d'ordre social, de paix, et de tranquillité pour les classes supérieures dirigeantes.

L'expérience a montré que la méthode la plus simple pour rendre efficace une arme silencieuse et gagner le contrôle du public est de maintenir le public ignorant des principes basiques des systèmes d'un côté, tout en le gardant dans la confusion, désorganisé, et distrait avec des sujets sans importance réelle de l'autre côté.

Ceci est obtenu en :
- Décourageant l'activité de leurs esprits; sabotant leurs activités mentales, en fournissant des programmes d'éducation de basse qualité en mathématiques, logique, design des systèmes et économie et en décourageant la créativité.
- Encourageant leurs émotions, augmentant leur égocentrisme et leur goût pour les activités émotionnelles et physiques, en multipliant des affronts et attaques émotionnelles au moyen d'un barrage constant de violence, de guerres, de sexe dans les médias, en particulier la télévision et les journaux d’une part. Et en leur donnant ce qu'ils désirent - en excès - "junk food " pour l'esprit, en les privant de ce dont ils ont réellement besoin d’autre part
- Enfin en réécrivant l'histoire et la loi, et en soumettant le public à des distractions, en étant ainsi capable de déplacer leurs pensées de leurs besoins personnels vers des priorités extérieures hautement fabriquées. Voilà pour ce matin.


Cet après-midi, nous analyserons les possibilités extraordinaires que nous offre l’informatique pour le fichage des citoyens et qui permettent le contrôle de leurs déplacements, l’étude de leurs habitudes de consommation, l’anticipation de leurs comportements.
Leurs numéros de sécurité sociale, de passeports et leurs numéros de cartes de crédit nous permettent déjà de faire tout ça.
En attendant l’implantation prochaine de puces électroniques invisibles sur chaque être humain, au nom de la lutte contre le terrorisme et de la protection sanitaire bien évidemment.

Grands rires dans la salle !

Le grand maigre continue.

- Demain matin nous étudierons l’énergie sous toutes ses formes car c’est la clé de toutes les activités sur terre. Contrôler les sources d’énergie revient à contrôler la terre entière.
Les sources d'énergie qui soutiennent tout système économique sont bien sûr la fourniture de matières premières, et le consentement du peuple à travailler, et en conséquence à assumer un certain rang social, position, niveau, ou classe dans la structure sociale et de fournir du travail aux niveaux variés de l'ordre concerné.
Chaque classe, en œuvrant à garantir son propre niveau de revenu, contrôle le niveau immédiatement en dessous de lui, et ainsi préserve la structure de classe. Ceci fournit la stabilité et la sécurité, mais aussi un gouvernement par le haut.

Le grand maigre s’arrête un instant pour boire un verre d’eau. il toussote et reprend toujours de la même voix mécanique.

- Enfin demain après-midi nous terminerons ce séminaire en étudiant les stratégies de désinformation et d’abrutissement collectif à mettre en œuvre pour consolider notre emprise sur les masses et assurer ainsi notre domination.

Au fil du temps, et de l'amélioration de la communication et de l'éducation, les éléments des classes inférieures deviennent aptes à la connaissance et envieux des bonnes choses que les membres des classes supérieures possèdent. Ceci menace la souveraineté de l'élite. il faut donc impérativement distraire le bon peuple pour lui éviter de trop penser. La diversion est la première de toutes les stratégies, elle implique :

- Pour les médias : Garder l'attention du public adulte distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle.
- Pour l’enseignement : Garder le public ignorant des véritables mathématiques, de la véritable économie, de la véritable loi, et de la véritable histoire.
- Pour les spectacles : Maintenir le divertissement public en-dessous du niveau de la classe de sixième.

La règle générale est, qu'il y a un profit dans la confusion, plus la confusion est grande, plus le profit est grand. Ainsi, la meilleure approche est de créer des problèmes, et ensuite d'offrir des solutions.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ici présents, n’ayez aucun scrupule ni remords à étudier froidement et sans état d’âme vos concitoyens, vous appartenez à l’élite, à la race des seigneurs et c’est à vous qu’il reviendra demain la lourde tâche mais combien exaltante de conduire le troupeau humain.

Retenez dès maintenant que le comportement du public est dominé par la peur, la paresse, et la facilité. Ceci est la base de l'état providence en tant qu'arme stratégique, utile contre un public méprisable.
Si les gens se souciaient réellement de leur prochain, ils contrôleraient leurs appétits (avidité, procréation, etc.) afin qu'ils puissent ne pas avoir à compter sur un crédit ou un système d'assistance sociale.

Puisque la majorité du public ordinaire n'exercera pas une telle restriction, il n'y a que deux alternatives pour réduire l'inductance économique du système :
1) Laisser le peuple s'entre-tuer dans la guerre, ce qui aurait pour seul résultat la destruction totale de la vie sur terre.
2) Prendre le contrôle du monde par l'utilisation "d'armes silencieuses" économiques, sous la forme d'une "guerre tranquille", et réduire l'inductance économique à un niveau sûr, par un processus d'esclavage et de génocide.

Pour finir, rappelez-vous toujours la célèbre formule de l’empereur romain Marc Aurèle :

Panem et Circenses

Du pain et des jeux, en clair, pour avoir la paix, il faut donner au peuple du pain et des jeux. A l’époque des Romains du vrai pain et les jeux du cirque dans les arènes.
A notre époque des allocations et les jeux du stade, des casinos et les jeux encore plus débiles de la télévision.

Le grand maigre se rassoit visiblement satisfait de tout ce qu’il vient de dire sous une salve d’applaudissements nourris.

La présentation est terminée, le ton est donné et le séminaire peut maintenant commencer dans la plus grande sérénité.

AMEN !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire