dimanche 4 août 2013

En Europe comme en France, les temples tibétains poussent comme des champignons




Un monde en quête de spiritualité ?
Ces trente dernières années ont vu fleurir un peu partout dans le monde occidental, des centres de méditation et des monastères (accueillant moines et nonnes) dirigés par des lamas tibétains (des rinpoché mot signifiant maitre très précieux).

* Si on compte tous les centres, instituts, monastères et temples, ce sont des centaines de sites tibétains établis en Europe et en Amérique du Nord et du Sud que l'on dénombre !

Grace aux généreux dons des adeptes, ces lamas se sont érigés en architectes et commencés à construire des temples bouddhistes le plus souvent, « copie conforme » de ceux existant au Tibet ou au Bhoutan sans se soucier le moins du monde de les adapter un tant soit peu à la culture occidentale !

Rien que pour la France
Le 22 aout 1987 fut inauguré en grandes pompes le premier temple tibétain en Europe, le temple de KAGYU LING près de Toulon sur Arroux en Bourgogne profonde (la visite vaut le déplacement).

Depuis les temples tibétains poussent comme des champignons : KUNDREUL LING en plein milieu du massif central, KARMA LING dans les Alpes,  LERAB LING (de Sogyal rinpoché) près de Lodève dans le sud de la France, inauguré en 2008 par le Dalaï Lama et en présence de Carla Bruni, Rama Yade et Bernard Kouchner !

* Un temple que les détracteurs de SOGYAL RINPOCHE appellent LERAB BLING BLING  : )

Dernièrement le 13 juin 2013, un institut et non pas un temple a été inauguré en Dordogne, l'institut Dhagpo Kagyu Ling qui, il faut le souligner, est construit avec une architecture moderne, écologique et adaptée au paysage. BRAVO !

Un temple immense baptisé Temple pour la Paix (pas pour la guerre évidemment !) devrait voir le jour en Normandie si les adeptes sont assez généreux.  A ce jour, seules les fondations existent.

Les terrains n’ont presque rien couté, ce sont souvent d’anciennes gentilhommières ou mieux des châteaux (avec domaine), dons de riches adeptes soucieux de se réserver un bon karma pour leur prochaine réincarnation.

Chacun de ces temples, centres et monastères possède un stupa (appelé aussi chorten).

Ces stupas (ou stoupas) ont une symbolique très précise ainsi qu'une fonction occulte très particulière et très secrète sur laquelle nous allons prochainement revenir.

ATTENTION ce sera du LOURD 
; )

Stupa du centre tibétain Drukpa
Situé à Plouray en Bretagne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire